Comment signaler un danger ou une obligation en entrepôt ?

Les responsables d’entrepôts logistiques recourent au marquage au sol, à des panneaux et à un code couleur spécifique pour informer et protéger l’ensemble des personnes qui circulent dans leurs zones de stockage et de chargement. Quel affichage réglementaire faut-il installer pour obliger un transporteur à utiliser une cale de roue ?

Les risques sont multiples en entrepôt : chutes de hauteur, dérapages sur un sol glissant, chocs et collisions (entre véhicules ou entre véhicules et piétons), effondrement de charges lourdes….

Pour y remédier, les gestionnaires de ces infrastructures investissent dans des équipements destinés à protéger l’intégrité physique des personnes, conformément à ce que prévoit le Code du Travail.

Ils sécurisent également l’espace par une série d’aménagements, dont la pose d’outils de signalisation. Le Code de la Construction (articles R134-55 et 57) impose par exemple la réalisation d’un marquage au sol afin de délimiter l’aire de débattement d’une porte automatique (par une alternance de bandes jaunes et noires par exemple).

Signaler et baliser les zones à risques

Plus largement, ce système est utilisé pour définir des voies de circulation réservées aux piétons d’une part, aux engins de manutention d’autre part. Il sert également à indiquer et baliser les zones dites à risque où sont entreposées des matières ou produits dangereux.

Le marquage au sol ne se réduit pas à une succession de tracés rectilignes : le dispositif est généralement complété par des pictogrammes, petites représentations graphiques et simplifiées d’une instruction ou d’une information qu’on isole, selon leur nature, sur un support de forme ronde (pour signaler une obligation) ou triangulaire (pour avertir d’un potentiel danger).

En fonction de la zone où ils sont posés, ces dessins peuvent symboliser un gilet ou des chaussures de sécurité, ou encore un casque anti-bruit afin d’indiquer aux personnes localisées dans les périmètres concernés que le port de ces équipements est requis. Le même type d’affichage, orné du pictogramme correspondant, sera utilisé pour imposer aux transporteurs l’usage d’une cale de roue afin de stabiliser leur véhicule et ainsi sécuriser les opérations de chargement/ déchargement le long des quais, zones particulièrement accidentogènes.

La réglementation du marquage industriel met en avant un principe essentiel : la clarté du message et son universalité. La signalisation aménagée au sol doit être conçue de manière à rendre l’information qu’elle délivre intuitive et compréhensible par n’importe qui, quelle que soit sa langue d’origine.

Quelle couleur pour signaler une « cale de roue obligatoire » ?

Pour remplir ces conditions, tout marquage au sol est élaboré à partir du nuancier RAL*, un système de couleurs qui vise à standardiser le langage visuel utilisé pour faire passer les messages de sécurité au sein des entreprises les plus exposées aux risques d’accidents du travail.

Voici un aperçu des couleurs proposées par le nuancier RAL et leurs significations respectives :

Blanc : Utilisé pour le marquage général, il signale des zones de stockage, des voies piétonnes et des zones d’activité.
Jaune : Cette couleur met en garde contre des dangers potentiels au sein ou aux abords de certaines zones.
Rouge : il correspond à une interdiction de circuler ou de stocker dans certains périmètres.
Bleu : il transmet, entre autres, des messages de protection, tels que l’obligation de porter des équipements de protection individuelle (EPI) ou d’utiliser une cale de camion.
Vert : Souvent utilisé pour baliser les voies de sécurité qui mènent aux sorties de secours, en cas de sinistre.
Orange : Il signale une zone de stockage de produits chimiques dangereux.
Noir : Souvent utilisé conjointement avec le jaune pour marquer l’aire de débattement des portes sectionnelles à ouverture et fermeture semi-automatique. Il peut également servir à effacer d’anciennes signalétiques au sol peu lisibles ou obsolètes.

*RAL est l’abréviation de « Reichs-Ausschuß für Lieferbedingungen und gütesicherung » pour « Comité impérial pour les conditions de livraison et l’assurance de la qualité ».

Un contrat de prévention pour financer des mesures de sécurité en entrepôt

Les entreprises du secteur transport et logistique ont la possibilité de signer un document contractuel avec leur Caisse Régionale (Carsat) afin de s’engager sur des actions préventives destinées à enrayer le risque de chutes. L’installation d’une cale de roue peut...

Certificat d’aptitude à la conduite en sécurité (CACES) : les règles de sécurité à connaître

En 2020, le référentiel du Caces délivré aux conducteurs de chariots de manutention a évolué: certains points mettent en évidence la nécessité pour ces salariés de bien connaître les mesures de sécurité mises en œuvre dans leur entreprise pour réduire les risques...

Sélectionner la cale de roue idéale pour votre flotte de camions

La sélection d'une cale de roue adaptée est cruciale pour la sécurité et l'efficacité des opérations de transport. Avec une variété de modèles disponibles sur le marché, choisir la cale idéale pour votre flotte de camions peut sembler complexe. Cet article propose des...

Maximiser la sécurité des entrepôts : Le rôle crucial des cales de camion dans les zones de chargement

Dans le monde logistique, où chaque détail compte pour optimiser la productivité et garantir la sécurité, l'utilisation des cales de camion émerge comme une solution incontournable. Ces dispositifs, souvent sous-estimés, jouent un rôle prépondérant dans la prévention...

Le coût réel d’un accident du travail en entrepôt

En cas d’accident grave, le montant des pertes indirectes peut excéder 3 à 5 fois le coût direct lié aux seuls frais d’indemnisation du salarié victime. Au-delà de l’impact humain, la nécessité de bien sécuriser un entrepôt, en l’équipant par exemple d’une cale de...

Cale de roue : entre acier et aluminium, que choisir ?

Ces deux matériaux sont très utilisés dans la conception de cales de quai destinées à stabiliser les remorques et semi-remorques en cours de chargement. Quelles sont les propriétés de chacun ? Certaines sont faites en plastique et même en caoutchouc, mais les cales en...

Maine-et-Loire : intensification des contrôles sur les chariots automoteurs

Depuis le mois de novembre 2023 et jusqu’en janvier 2024, l’Inspection du Travail procède à des vérifications techniques dans les entreprises qui utilisent des équipements mobiles pour effectuer leurs opérations de manutention. Cette décision préfectorale fait suite à...

Entrepôts : comment aménager les quais de chargement ?

Si le Code du Travail donne des indications très générales pour sécuriser l’activité des salariés qui opèrent aux abords des quais de chargement, l’INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité), organisme paritaire associé à l’Assurance Maladie, fournit aux...

Accidents du travail en entrepôt : le risque de « faute inexcusable » pour l’employeur

Un salarié victime d’une chute ayant entrainé des blessures invalidantes perçoit une indemnisation forfaitaire de la CPAM (Caisse Primaire de l’Assurance Maladie). Un rente complémentaire peut toutefois lui être accordée si l’accident du travail est consécutif à une...

Le défaut de frein, un risque dans les entrepôts

Les départs inopinés des véhicules de transport stationnés à quai sont parfois causés par une défaillance de leur frein de parc. Comment fonctionne ce dispositif sur un poids lourd ? 90% des accidents impliquant un véhicule de transport de marchandises se produisent...