Entrepôts : comment aménager les quais de chargement ?

Si le Code du Travail donne des indications très générales pour sécuriser l’activité des salariés qui opèrent aux abords des quais de chargement, l’INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité), organisme paritaire associé à l’Assurance Maladie, fournit aux responsables d’entrepôt des recommandations précises au sein de deux documents dédiés. Chacun d’eux liste une série d’équipements à mettre en place afin d’éviter les accidents, comme les systèmes de calage de camion.

Dans son chapitre IV sur la Sécurité des lieux de travail, le Code du Travail consacre plusieurs articles (R4214-18 à R4214-21) aux quais et rampes de chargement. Le dernier d’entre eux (R4214-21) spécifie, sans plus de précisions, que ces zones, véritables points névralgiques des entrepôts, doivent être « disposées et aménagées de manière à éviter aux travailleurs les risques de chute ».

Conformément à la mission qui lui est assignée, l’INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité) va beaucoup plus loin dans l’analyse des dangers et la préconisation des solutions à mettre en œuvre pour prévenir et réduire les accidents.

L’organisme, géré paritairement par les organisations syndicales et patronales, comme l’ensemble des caisses de la Sécurité Sociale, a élaboré deux documents* destinés à servir de base de travail aux responsables d’entrepôts qui cherchent à évaluer les risques au sein de leurs locaux professionnels, et souhaitent sécuriser au maximum les opérations menées le long des quais de chargement/déchargement.

Le départ inopiné d’un camion à quai, une situation à risque

Dans l’une de ces brochures, intitulée « Conception et aménagement des plateformes et entrepôts logistiques » (2019), l’INRS signale des taux de fréquence et de gravité des accidents de travail « plus de deux fois supérieurs à la moyenne nationale dans les métiers de l’entreposage et du chargement des marchandises ».

L’Institut isole notamment plusieurs exemples « significatifs » de dommages physiques « en lien avec la conception des lieux » : outre les collisions engin-piéton dans des couloirs de circulation partagés, ou à l’entrée d’une chambre froide où une plaque de givre provoque « le dérapage » brutal d’un chariot, l’INRS cite les innombrables cas de départs inopinés de camions qui entraînent la chute d’un transpalette et de son pilote en contrebas du quai au cours d’une manœuvre de transbordement.

Pour remédier à ce dernier risque, le document « Conception et rénovation des quais pour l’accostage, le chargement et déchargement en sécurité des poids lourds » recommande la pose d’un dispositif de maintien à quai par calage à positionnement manuel.

Les fonctionnalités de la cale de roue à mettre en place, selon l’INRS

D’après l’INRS, l’équipement doit être équipé d’un système d’alerte qui émet « un signal sonore et visuel à l’intention du chauffeur et du personnel de l’entrepôt » en cas de retrait de la cale de camion avant la fermeture de la porte de quai, et la fin de l’opération de chargement/déchargement.

L’institut liste d’autres spécifications techniques :

Facilité de déplacement

La cale doit être équipée d’un bras articulé ou d’un manche afin d’être facilement déplacée, mise en place et retirée lorsque la roue du véhicule exerce sur elle une forte pression en raison du poids du chargement.

Orientation sous la roue

Il est impératif que la cale soit positionnée de manière à s’opposer au départ du camion (par l’excentration du manche par exemple).

Sécurité du capteur d’asservissement

Le capteur d’asservissement et l’alarme de la cale doivent être conçus de manière à être difficiles à neutraliser. Il est impératif que le système n’émette le signal d’ouverture de la porte de quai qu’après le positionnement complet de la cale sous la roue.

* « Conception et aménagement des plateformes et entrepôts logistiques » et « Conception et rénovation des quais pour l’accostage, le chargement et déchargement en sécurité des poids lourds ».

 

Un contrat de prévention pour financer des mesures de sécurité en entrepôt

Les entreprises du secteur transport et logistique ont la possibilité de signer un document contractuel avec leur Caisse Régionale (Carsat) afin de s’engager sur des actions préventives destinées à enrayer le risque de chutes. L’installation d’une cale de roue peut...

Certificat d’aptitude à la conduite en sécurité (CACES) : les règles de sécurité à connaître

En 2020, le référentiel du Caces délivré aux conducteurs de chariots de manutention a évolué: certains points mettent en évidence la nécessité pour ces salariés de bien connaître les mesures de sécurité mises en œuvre dans leur entreprise pour réduire les risques...

Sélectionner la cale de roue idéale pour votre flotte de camions

La sélection d'une cale de roue adaptée est cruciale pour la sécurité et l'efficacité des opérations de transport. Avec une variété de modèles disponibles sur le marché, choisir la cale idéale pour votre flotte de camions peut sembler complexe. Cet article propose des...

Maximiser la sécurité des entrepôts : Le rôle crucial des cales de camion dans les zones de chargement

Dans le monde logistique, où chaque détail compte pour optimiser la productivité et garantir la sécurité, l'utilisation des cales de camion émerge comme une solution incontournable. Ces dispositifs, souvent sous-estimés, jouent un rôle prépondérant dans la prévention...

Le coût réel d’un accident du travail en entrepôt

En cas d’accident grave, le montant des pertes indirectes peut excéder 3 à 5 fois le coût direct lié aux seuls frais d’indemnisation du salarié victime. Au-delà de l’impact humain, la nécessité de bien sécuriser un entrepôt, en l’équipant par exemple d’une cale de...

Cale de roue : entre acier et aluminium, que choisir ?

Ces deux matériaux sont très utilisés dans la conception de cales de quai destinées à stabiliser les remorques et semi-remorques en cours de chargement. Quelles sont les propriétés de chacun ? Certaines sont faites en plastique et même en caoutchouc, mais les cales en...

Maine-et-Loire : intensification des contrôles sur les chariots automoteurs

Depuis le mois de novembre 2023 et jusqu’en janvier 2024, l’Inspection du Travail procède à des vérifications techniques dans les entreprises qui utilisent des équipements mobiles pour effectuer leurs opérations de manutention. Cette décision préfectorale fait suite à...

Comment signaler un danger ou une obligation en entrepôt ?

Les responsables d’entrepôts logistiques recourent au marquage au sol, à des panneaux et à un code couleur spécifique pour informer et protéger l’ensemble des personnes qui circulent dans leurs zones de stockage et de chargement. Quel affichage réglementaire faut-il...

Accidents du travail en entrepôt : le risque de « faute inexcusable » pour l’employeur

Un salarié victime d’une chute ayant entrainé des blessures invalidantes perçoit une indemnisation forfaitaire de la CPAM (Caisse Primaire de l’Assurance Maladie). Un rente complémentaire peut toutefois lui être accordée si l’accident du travail est consécutif à une...

Le défaut de frein, un risque dans les entrepôts

Les départs inopinés des véhicules de transport stationnés à quai sont parfois causés par une défaillance de leur frein de parc. Comment fonctionne ce dispositif sur un poids lourd ? 90% des accidents impliquant un véhicule de transport de marchandises se produisent...