Chutes de hauteur : quel impact dans les entreprises de transport et logistique  ?

Chaque année, l’Assurance Maladie prend en charge plus de 120 000 accidents du travail consécutifs à des chutes de plain-pied ou des chutes de hauteur. Localement, les Carsat régionales, organismes rattachés au régime général de la Sécurité Sociale, émettent des recommandations pour réduire le coût humain et économique de ce risque professionnel auquel les entrepôts logistiques, et le secteur TRM (transport routier de marchandises), sont particulièrement exposés.

Dans un rapport publié en mars 2022, l’Assurance Maladie comptabilisait 126 000 accidents du  travail par an directement imputables « à une chute », un chiffre qu’elle estimait « stable depuis cinq ans ». En volume, ces faits représentent le deuxième taux de sinistralité en entreprise, après les risques liés aux « manutentions manuelles ».

Leur coût est d’abord humain : à seul titre d’exemple, 95 décès avaient été dénombrés en 2019, dont les deux-tiers avaient pour origine une « chute de hauteur ». Ceux qui en sortent indemnes – les plus nombreux, fort heureusement  – subissent aussi de lourds dommages physiques et présentent, globalement, les séquelles les plus graves (selon l’Assurance Maladie, 29 % des incapacités permanentes prononcées sont consécutives à une chute, contre  10 % pour les autres types d’accidents survenus en milieu professionnel).

Une cale de roue pour éviter certaines chutes de hauteur

L’impact est aussi économique : 1,1 milliard d’euros d’indemnisations sont versés chaque année aux victimes et 6 millions de journées d’arrêt de travail prescrites par les professionnels de santé.

Loin de se limiter au secteur du BTP, auquel il est à juste titre fréquemment associé, le risque de chutes de hauteur frappe un grand nombre d’activités. Le phénomène est sensible notamment dans les métiers du transport et de la logistique : en entrepôt, les opérations de transbordement restent, pour les caristes, des situations à danger potentiel lorsque le véhicule qu’ils chargent et/ou déchargent n’est pas immobilisé par une cale de camion.

Pour Stéphane Florence, intervenant au sein de la Carsat du Sud-Est, ce cas de figure, particulièrement accidentogène, doit faire l’objet d’une vigilance particulière et donner lieu à la mise en place de mesures de sécurité préventives (source : webinar du 21 janvier 2021 du service prévention de la Carsat du Sud-Est) : il est en effet fréquent que le départ volontaire du transporteur, ou le glissement de sa remorque « sous l’effet de l’inertie, du poids ou du mouvement du chariot manœuvrant à l’intérieur »  précipitent dans le vide les personnels qui effectuent des allers-retours entre le quai et le camion.

Près de 8 000 accidents du travail dans les métiers de la logistique

Stéphane Florence ajoute que, dans le secteur du transport routier de marchandises), 9 accidents du travail sur dix ont lieu lorsque « le véhicule est à l’arrêt » : «  ce n’est plus sur le trajet que le risque est le plus important, mais dans les tâches annexes à la conduite, comme le déchargement ou le chargement des cargaisons ». Selon les données recueillies par l’organisme régional, près du quart des accidents qui surviennent en France lors de ces opérations, est consécutif à des « chutes de hauteur » et plus de 5% de la masse salariale des TPE sont consacrés « au paiement des cotisations accidents du travail et maladies professionnelles destinées à indemniser les victimes » : un taux supérieur à celui du BTP et de tous les autres secteurs d’activité.

Dans les métiers de la logistique (entreposage et stockage frigorifique ou non), près de 8 000 accidents du travail surviennent chaque année, entraînant plus de 500 000 jours d’incapacité temporaires.

Carsat et INRS, comment agissent-ils pour réduire le risque de chutes en entrepôt ?

Les CARSAT (Caisses d’Assurance Retraite et de Sécurité au Travail) et l'INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité) travaillent en étroite collaboration pour prévenir les risques professionnels et améliorer les conditions de travail dans les entreprises....

Un contrat de prévention pour financer des mesures de sécurité en entrepôt

Les entreprises du secteur transport et logistique ont la possibilité de signer un document contractuel avec leur Caisse Régionale (Carsat) afin de s’engager sur des actions préventives destinées à enrayer le risque de chutes. L’installation d’une cale de roue peut...

Certificat d’aptitude à la conduite en sécurité (CACES) : les règles de sécurité à connaître

En 2020, le référentiel du Caces délivré aux conducteurs de chariots de manutention a évolué: certains points mettent en évidence la nécessité pour ces salariés de bien connaître les mesures de sécurité mises en œuvre dans leur entreprise pour réduire les risques...

Sélectionner la cale de roue idéale pour votre flotte de camions

La sélection d'une cale de roue adaptée est cruciale pour la sécurité et l'efficacité des opérations de transport. Avec une variété de modèles disponibles sur le marché, choisir la cale idéale pour votre flotte de camions peut sembler complexe. Cet article propose des...

Maximiser la sécurité des entrepôts : Le rôle crucial des cales de camion dans les zones de chargement

Dans le monde logistique, où chaque détail compte pour optimiser la productivité et garantir la sécurité, l'utilisation des cales de camion émerge comme une solution incontournable. Ces dispositifs, souvent sous-estimés, jouent un rôle prépondérant dans la prévention...

Le coût réel d’un accident du travail en entrepôt

En cas d’accident grave, le montant des pertes indirectes peut excéder 3 à 5 fois le coût direct lié aux seuls frais d’indemnisation du salarié victime. Au-delà de l’impact humain, la nécessité de bien sécuriser un entrepôt, en l’équipant par exemple d’une cale de...

Cale de roue : entre acier et aluminium, que choisir ?

Ces deux matériaux sont très utilisés dans la conception de cales de quai destinées à stabiliser les remorques et semi-remorques en cours de chargement. Quelles sont les propriétés de chacun ? Certaines sont faites en plastique et même en caoutchouc, mais les cales en...

Maine-et-Loire : intensification des contrôles sur les chariots automoteurs

Depuis le mois de novembre 2023 et jusqu’en janvier 2024, l’Inspection du Travail procède à des vérifications techniques dans les entreprises qui utilisent des équipements mobiles pour effectuer leurs opérations de manutention. Cette décision préfectorale fait suite à...

Comment signaler un danger ou une obligation en entrepôt ?

Les responsables d’entrepôts logistiques recourent au marquage au sol, à des panneaux et à un code couleur spécifique pour informer et protéger l’ensemble des personnes qui circulent dans leurs zones de stockage et de chargement. Quel affichage réglementaire faut-il...

Entrepôts : comment aménager les quais de chargement ?

Si le Code du Travail donne des indications très générales pour sécuriser l’activité des salariés qui opèrent aux abords des quais de chargement, l’INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité), organisme paritaire associé à l’Assurance Maladie, fournit aux...