Carsat et INRS, comment agissent-ils pour réduire le risque de chutes en entrepôt ?

Les CARSAT (Caisses d’Assurance Retraite et de Sécurité au Travail) et l’INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité) travaillent en étroite collaboration pour prévenir les risques professionnels et améliorer les conditions de travail dans les entreprises. Leur coopération se manifeste à travers plusieurs actions conjointes, notamment la formulation de recommandations de sécurité et des consignes portant sur la mise en place de dispositifs pratiques pour enrayer les risques d’accidents. Dans les entrepôts, l’usage d’une cale de quai fait partie de leurs préconisations.

Les chefs d’entreprise, et singulièrement les gérants d’entrepôts logistiques, connaissent bien les Carsat et l’INRS. Ils sont régulièrement en contact avec les premières (souvent pour des raisons administratives) et consultent régulièrement des fiches conseils rédigées par le second. Les deux organismes collaborent en effet pour renforcer les conditions de sécurité dans les entreprises en suscitant auprès des employeurs des politiques de prévention.

Les principaux risques en entrepôt selon les Carsat

En France, la branche « Accidents du Travail – Maladies Professionnelles » de la Sécurité Sociale est gérée, à l’échelle du pays, par la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CNAM) et, au niveau local, par les Caisses d’Assurance Retraite et de la Santé au Travail (Carsat). Ces dernières, administrées paritairement par les partenaires sociaux (syndicats de salariés et d’employeurs), sont réparties dans chaque région. Elles disposent toutes d’instances dédiées à la prévention des risques par branche d’activité.

Les Carsat intègrent par exemple les accidents et les maladies professionnelles spécifiques au secteur logistique dans une catégorie générale qui englobe « le transport routier de voyageurs, de marchandises, déménagement, messagerie et fret ». Dans le dossier correspondant, elles signalent par exemple que les risques auxquels sont confrontés les professionnels du transport ne se sont pas uniquement liés « à la conduite de leur véhicule », mais aussi aux opérations de chargement/déchargement de leur cargaison.

L’organisme précise ainsi que 90% des accidents recensés se produisent « quand le camion est à l’arrêt ». Il ajoute que près du tiers (32%) est consécutif « à des chutes ». Les plus graves surviennent le long des quais lorsqu’une mauvaise stabilisation du semi-remorque précipite dans le vide le manutentionnaire qui exécute des va-et-vient à l’arrière pour entreposer ou débarquer des marchandises.

La cale de roue, une solution préconisée par l’INRS

L’une des missions des Carsat consiste à proposer des solutions destinées à réduire ce type de risque. C’est là qu’intervient l’INRS. Cet Institut, lui aussi géré par un conseil d’administration paritaire, compte dans ses effectifs des médecins, des ingénieurs, des ergonomes, des médecins, des formateurs, des psychologues ou encore des juristes (plus de 500 personnes au total).

En complément de son travail de recherche, sa mission consiste à réaliser des guides, des fiches pratiques et des articles pour sensibiliser les entreprises et les salariés aux risques professionnels. Ces documents sont relayés sur son site, et/ou diffusés sur les territoires par l’intermédiaire des Carsat. C’est le cas par exemple de sa brochure sur la « Conception et rénovation des quais pour l’accostage, le chargement et le déchargement en sécurité des poids lourds », publié en octobre 2019.

Dans ce dossier de 24 pages, l’INRS revient sur les risques de chutes lors des opérations de transbordement. Pour assurer la sécurité des manutentionnaires, il recommande l’usage d’une cale de roue destinée à stabiliser les camions stationnés le long des quais. L’INRS donne des précisions sur le type d’équipement à mettre en place : la cale de quai doit notamment être équipée d’un avertisseur sonore et visuel et d’un dispositif d’asservissement des mouvements de la porte de quai afin d’empêcher toute manœuvre dangereuse.

Un contrat de prévention pour financer des mesures de sécurité en entrepôt

Les entreprises du secteur transport et logistique ont la possibilité de signer un document contractuel avec leur Caisse Régionale (Carsat) afin de s’engager sur des actions préventives destinées à enrayer le risque de chutes. L’installation d’une cale de roue peut...

Certificat d’aptitude à la conduite en sécurité (CACES) : les règles de sécurité à connaître

En 2020, le référentiel du Caces délivré aux conducteurs de chariots de manutention a évolué: certains points mettent en évidence la nécessité pour ces salariés de bien connaître les mesures de sécurité mises en œuvre dans leur entreprise pour réduire les risques...

Sélectionner la cale de roue idéale pour votre flotte de camions

La sélection d'une cale de roue adaptée est cruciale pour la sécurité et l'efficacité des opérations de transport. Avec une variété de modèles disponibles sur le marché, choisir la cale idéale pour votre flotte de camions peut sembler complexe. Cet article propose des...

Maximiser la sécurité des entrepôts : Le rôle crucial des cales de camion dans les zones de chargement

Dans le monde logistique, où chaque détail compte pour optimiser la productivité et garantir la sécurité, l'utilisation des cales de camion émerge comme une solution incontournable. Ces dispositifs, souvent sous-estimés, jouent un rôle prépondérant dans la prévention...

Le coût réel d’un accident du travail en entrepôt

En cas d’accident grave, le montant des pertes indirectes peut excéder 3 à 5 fois le coût direct lié aux seuls frais d’indemnisation du salarié victime. Au-delà de l’impact humain, la nécessité de bien sécuriser un entrepôt, en l’équipant par exemple d’une cale de...

Cale de roue : entre acier et aluminium, que choisir ?

Ces deux matériaux sont très utilisés dans la conception de cales de quai destinées à stabiliser les remorques et semi-remorques en cours de chargement. Quelles sont les propriétés de chacun ? Certaines sont faites en plastique et même en caoutchouc, mais les cales en...

Maine-et-Loire : intensification des contrôles sur les chariots automoteurs

Depuis le mois de novembre 2023 et jusqu’en janvier 2024, l’Inspection du Travail procède à des vérifications techniques dans les entreprises qui utilisent des équipements mobiles pour effectuer leurs opérations de manutention. Cette décision préfectorale fait suite à...

Comment signaler un danger ou une obligation en entrepôt ?

Les responsables d’entrepôts logistiques recourent au marquage au sol, à des panneaux et à un code couleur spécifique pour informer et protéger l’ensemble des personnes qui circulent dans leurs zones de stockage et de chargement. Quel affichage réglementaire faut-il...

Entrepôts : comment aménager les quais de chargement ?

Si le Code du Travail donne des indications très générales pour sécuriser l’activité des salariés qui opèrent aux abords des quais de chargement, l’INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité), organisme paritaire associé à l’Assurance Maladie, fournit aux...

Accidents du travail en entrepôt : le risque de « faute inexcusable » pour l’employeur

Un salarié victime d’une chute ayant entrainé des blessures invalidantes perçoit une indemnisation forfaitaire de la CPAM (Caisse Primaire de l’Assurance Maladie). Un rente complémentaire peut toutefois lui être accordée si l’accident du travail est consécutif à une...